Ventilation Naturelle industrielle

L’ingénierie de la ventilation naturelle repose sur des phénomènes précis qui peuvent être maitrisés :

Expertise

Poursuivre la navigation :

Table des matières

Nos dernières actualités :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Nos projets :

Mesures des poussières fines
Désenfumage – CHU
Data Center – GAZ NOVEC

Nos domaines d'intervention :

Conception de la ventilation naturelle des verreries

Dans les installations industrielles avec d’importantes sources de chaleur, comme les usines de type verreries et sidérurgies, la ventilation naturelle utilise les gains de chaleur du processus de production lui-même pour créer une force motrice suffisante.

La ventilation d’une usine contenant des fours fonctionnant à des températures extrêmement élevées nécessaires à la production de verre est un problème technique majeur. Même les fours les mieux isolés dégagent de grandes quantités de chaleur à l’intérieur de l’installation, ce qui entraîne des gains de chaleur très élevés dans l’air intérieur.

Chaque bâtiment, notamment les verreries, se voit attribuer une température critique qui, si elle est dépassée, peut endommager la structure, en particulier le toit, où les gains de chaleur sont les plus élevés. Tout excès de chaleur qui pourrait amener la température à des niveaux critiques pouvant entrainer des déformations ou des incendies si de la graisse s’est déposée au cours du temps. D’autre part, le confort thermique des opérateurs doit être maintenu à des seuils optimaux pour les postes de travail, ou acceptable pour les zones d’intervention temporaire (au-dessus des fours par exemple). Pour cela, l’air doit être libéré dans l’atmosphère pour assurer le bon fonctionnement continu de l’installation.

Dimensionnement des aérateurs statiques de ventilation naturelle

Nous étudions le principe du plan de pression neutre de manière à optimiser la ventilation naturelle.

Ventilation naturelle 1 - simulation cfd ventilation naturelle 2 - simulation cfd
Puits de ventilation naturelle 1 - simulation cfd Puits de ventilation naturelle 2 - simulation cfd

Ventilation naturelle automatique

Les installations modernes de ventilation naturelle fonctionnent automatiquement à la fois sur les aérateurs d’extraction d’air et les prises d’air des volets avec alimentation en air. Ainsi, cette opération permet de maintenir une température spécifique sous le toit et de minimiser la pression d’air négative au rez-de-chaussée du bâtiment. Le principe de minimisation de la dépression nécessite un nombre suffisamment grand d’entrées d’air.

Optimisation du confort des opérateurs

La ventilation naturelle est souvent associé à l’inconfort thermo-aéraulique des opérateurs car celle-ci n’est que rarement maitrisée.

Extraction des polluants

La surveillance de la qualité de l’air intérieur est importante pour la santé et la sécurité des employés. Les polluants invisibles tels que le monoxyde de carbone, vapeurs toxiques pour la circulation. Et d’autres produits chimiques nocifs peuvent causer des problèmes de santé. Ainsi qu’une productivité organisationnelle plus faible.

La modélisation CFD est un outil polyvalent pour résoudre les problèmes d’ingénierie liés à l’analyse de la propagation de diverses impuretés et particules dans l’air. La modélisation CFD permet de reproduire le mouvement de l’air en tenant compte du transfert de chaleur et de masse, en tenant compte du transfert des impuretés gazeuses et de leur dispersion, ainsi que du transfert des particules mécaniques en suspension.

Etude de la concentration de polluants issus du brulage de graisse depuis la source de pollution

Industries : sur le même sujet