Dimensionnement des aérateurs statiques

EOLIOS dimensionne les aérateurs statiques et la ventilation naturelle des sites industriels

Expertise

Poursuivre la navigation :

Table des matières

Nos dernières actualités :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Nos projets :

Mesures des poussières fines
Désenfumage – CHU
Data Center – GAZ NOVEC

Nos domaines d'intervention :

Deux phénomènes physiques différents peuvent être utilisés pour optimiser la ventilation naturelle : les surpressions/dépressions provoquées par le vent ou les turbulences à l’extérieur du bâtiment et le tirage thermique.

Analyse et principe du plan de pression neutre

Le plan de pression neutre est un facteur décisif pour le dimensionnement des ouvrants de ventilation naturelle soumis aux effets de tirage thermique. Le plan neutre est un plan horizontal imaginaire, où la pression interne est égale à la pression atmosphérique externe.

Au niveau du point de pression neutre, les orifices d’entrée d’air sont très peu efficaces. Au-dessus du plan neutre, la pression interne est supérieure à la pression atmosphérique externe. C’est pourquoi les bouches de sortie d’air doivent toujours se situer ici. Les ouvrants d’entrée d’air sont toujours situés en dessous du plan neutre, car une zone de dépression y est produite.

Lors de la conception d’un système de ventilation naturelle, il est nécessaire de prédéterminer la hauteur du plan neutre et de déterminer la proportion de différence de pression qui est disponible pour surmonter les pertes de débit dans les bouches d’entrée d’air et la proportion qui sera utilisée par les bouches de sortie d’air. La position précise du plan neutre et donc la disposition des bouches d’entrée d’air sur les façades ne peuvent être vérifiées que par méthode itérative

Etude CFD des coefficients de pression

Lorsqu’une toiture est exposée au vent, il se crée un phénomène de pression sur la face soumise au vent et de dépression sur le versant opposé.

Par nature, une différence de pression d’air entre deux milieux à tendance à s’équilibrer : la dépression sur la face extérieure opposée va entraîner une aspiration d’air de l’atmosphère intérieur au bâtiment. Il se crée alors une surpression dans le volume, proportionnelle à la force du vent, entraînant la circulation naturelle de l’air intérieur.

Les zones en surpression auront alors tendance à favoriser les entrées d’air.

Etude des coefficients de pression - simulation CFD
Répartition des pressions statiques de surfaces

Au-delà des effets thermiques des process, les dépressions au niveau des exutoires sont le moteur de la ventilation naturelle du bâtiment. À cela, il faut comprendre que la dépression en toiture est suffisamment forte pour convertir tous les ouvrants en partie basse en entrée d’air et cela même sur les façades en aval du vent (en configuration standard).

Simulation CFD

Le dimensionnement de la ventilation naturelle repose sur des concepts physiques précis.

Etude des plans de pression - CFD - verrerie - ventilation naturelle
Simulation CFD – Evolution du point de pression neutre en fonction des charges thermiques, des systèmes de ventilation (aspiration) et du vent
Etude en température - ventilation naturelle - schema - simulation CFD
Simulation CFD – Répartition des températures en fonction des process

Industries : sur le même sujet