Audit fumigènes

EOLIOS a développé un savoir unique et reconnu dans l’analyse in-situ des déplacements thermo-aérauliques :

Expertise

Poursuivre la navigation :

Table des matières

Nos dernières actualités :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Nos projets :

Mesures des poussières fines
Désenfumage – CHU
Data Center – GAZ NOVEC

Nos domaines d'intervention :

Audit fumigènes

L’objectif est de réaliser un bilan des systèmes mis en place, de mesurer les conditions de températures intérieures et de caractériser les principales condition thermo aéraulique de l’espace afin d’établir un bilan des installations en place. En industrie, nous pouvons réaliser des audits fumigènes de manière à calibrer les simulations numériques vis-à-vis des phénomènes réels.

Entre autres, l’audit consiste en la prise de mesures de températures d’air et vitesse d’air, l’analyse de déplacements des fumigènes, la réalisation d’un support vidéo et d’un compte rendu d’audit permettant un retour d’expérience pour l’ensemble des acteurs. Des préconisations complémentaires (usages des ventelles, des portes d’accès caves, autres…) seront réalisées en fonction des différentes observations sur site.

Cette page détails dans les grandes lignes le déroulement de l’audit en vue d’expliquer notre protocole de mission.

Préparation

Avant la campagne de mesure, les données météorologiques seront relevées (température, vitesse et direction du vent) en site dégagé et au niveau de l’enceinte. Deux capteurs autonomes de température et d’hygrométrie permettront le relevé continu des conditions extérieures durant la phase de mesure.

Pour les sites particulier, en phase de production notamment, la phase de mesure devra être encadrée par les équipes du site. Durant cette phase de préparation, le protocole de mesure sera expliqué aux équipes du site qui auront été prévenue de notre intervention. Avant le lancement des tests, les chefs d’équipes de production seront une nouvelle fois informé du protocole de mission en cours afin d’éviter tout incidents lors du dégagement des fumées de test.

Phase mesure

Les tests fumigènes sont réalisés à l’aide d’une machine à fumée dite « tiède » permettant de générer une quantité importante de fumée dans le volume. Ce type de fumée permet d’appréhender les mouvements macroscopique à l’intérieur des volumes. Les fumées sont générées à partir d’un liquide à base d’eau et de glycol non polluant et autorisé en ERP. Nous procéderons par étapes successives depuis les entrées d’air jusqu’à l’extraction des fumées de test. Il s’agira d’étudier les tendances aérauliques des bâtiments. L’analyse des flux en configuration existante et l’estimation des températures pour une configuration donnée permettront de définir l’impact de la conception sur l’ambiance thermique. Une série de relevé des vitesses d’air permettra de définir les grandes tendances aérauliques dans le volume et de déterminer les débits d’infiltrations aux entrées (sous-sol, ventelles, fenêtres…). Concernant les mesures sur l’air chaque point de mesure sera caractérisé par :
  • Sa localisation
  • La vitesse d’air moyenne sur une période de (minima 15 secondes).
  • Anémomètre à hélice pour les vitesses > 1m/s (ouverture de porte par exemple).
  • Anémomètre d’ambiance omnidirectionnel pour les vitesses < 1 m/s
  • La température d’air
  • La direction du flux
Les différents points de mesures seront localisés sur plan et photographiés afin de faciliter l’identification dans le compte-rendu. Le compte rendu intégrera également des schémas simplifiés représentant les flux directionnels de l’air. Une cartographie des phénomènes retracera les circulations des veines d’air observées de manière schématique. Les flèches jaunes représentent des modifications que nous avons apportées aux bâtiments (action libre des opérateurs) pour tester les différentes veines d’air en résultant. Les zones d’inconfort seront identifiées sur ces schémas si existant. D’autre part, les tests fumigènes appliqués aux machines IS permettront de vérifier que les fumées de graissage sont correctement évacuées ou d’expliquer l’origines des problématiques de recirculations.

Vidéo des fumigènes

Un montage vidéo sous forme de film d’une vingtaine de minute sera réalisé. Les vidéos des fumigènes des différents phénomènes seront commentés en direct et ces explications seront complétées dans le rapport de mesure. Ces vidéos sont particulièrement efficaces pour comprendre in-situ les mécanismes thermo-aéraulique à l’œuvre dans les bâtiments.

Le film détaillera le protocole fumigène et expliquera simplement les phénomènes aérauliques observés.

Mesure complémentaire

En parallèle, nous prévoyons d’autres type de mesures :

  • Une série de relevé de température des surfaces via un pyranomètre

Ce type de relevé permet d’observer d’éventuel désordre lié à des échanges radiatifs trop intenses (proximité de l’enveloppe du four, stagnation de masse d’air chaude…). D’autre part, cela permet d’illustrer les problématiques radiatives dans les zones de travail.

D’autre mesure sont envisageables en fonction des phénomènes observés sur place et des problématiques étudiées

Rapport d’audit

Le rapport d’audit synthétisera l’ensemble des mesures et observations sur place. Les niveaux de températures et de vitesses d’air pour les postes de travail seront clairement présentés. Les sources d’inconfort si existante et leurs origines seront présentées et illustrée.

Des préconisations d’usage pourront être faite en fonction des observations des ingénieurs au regard leur expertise et des constatations sur site.

Une comparaison et une lecture critique des simulations numériques réalisées lors de la conception seront effectuées. L’objectif sera d’identifier les éventuelles différences entre l’analyse numérique et la réalité afin d’en déterminer les causes (mauvaise condition d’entrée dans la simulation numérique, phénomènes particuliers…).

Play Video

Industries : sur le même sujet