Mesures des poussières fines

En quelques mots

EOLIOS Ingénierie a réalisé un audit des conditions de dispersion des poussières lors de la destruction d’un bâtiment proche à proximité d’un site OVHcloud.  

Projet

Mesures des poussières fines

Année

2022

Client

OVH Cloud

Localisation

France

Typologie

Etude des poussières

Poursuivre la navigation :

Nos autres projets :

Mesures des poussières fines
Désenfumage – CHU
Data Center – GAZ NOVEC

Dernière actualité :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Principaux objectifs de la mission

Le principal défi à relever pour le site est le suivi de la poussière, plus précisément, si la dispersion de particules peut nuire au fonctionnement du site. Pour cette mission, dans un contexte juridique, l’équipe EOLIOS a proposé son expertise pour aider les responsables du data center à comprendre l’impact sur les salles serveurs des phénomènes d’empoussièrement induits par la destruction du bâtiment à proximité.

Placement des équipements de mesures de poussière

Le paramètre principal est de connaître la quantité de poussières présentes dans l’air, il est nécessaire de la mesurer aux abords du site sur plusieurs jours à des heures différentes afin d’y analyser la concentration présente.

Ces prises de concentrations ont été réalisées afin de disposer d’une série de données et d’ainsi augmenter la fiabilité des résultats. Elles ont été réalisées à l’aide d’appareils de mesures sous certificat d’étalonnage.

Observation du déplacement du panache de poussière

Plusieurs observations avant et après destruction du bâtiment ont été effectuées.

Au début de l’explosion et de la démolition, un panache de poussière crée par le souffle de l’explosion et le début de l’affaissement de l’immeuble apparaît.

Lors la destruction complète du bâtiment, le panache de poussière monte et se disperse.  La visibilité est totalement obstruée. De surcroît, la disparition dans le panache du bâtiment adjacent traduit une forte densité du panache. Le panache se disperse essentiellement vers le data center et le canal dû aux conditions météorologiques défavorables et au vent.

Une dilution du panache de poussières se manifeste avec une perte de visibilité. La concentration en particules reste élevée.

Après 7min, la visibilité est légèrement obstruée par la présence du nuage de poussière sur le site. Le data center est clairement exposée à un nuage de poussière important.

Illustration du panache de poussières

Observation du déplacement du panache de poussière

Différentes mesures ont été effectuées, avant, pendant et après l’explosion sur différentes tailles de poussières, 0.3µm, 0.5µm, 1µm, 2.5µm, 5µm et 10µm. A titre d’illustration, nous ne présenterons que les valeurs à 0.5µm.

Le début des mesures (externe) est réalisé à partir de 18h avec une présence humaine diminuée, d’où la faible présence de particules puis une nouvelle augmentation due aux horaires de pointe.

Valeur moyenne : 0.5 µm= 10 000

Mesure des poussières en configuration normale - mesure du bruit de fond continu

Relevé du nombre de particules le 29 octobre, avant, pendant et après le jour de l’explosion à partir de 13h avec une prise de mesure toutes les 5 minutes.

La forte perturbation présente la 9/29/2022 à 15h est liée au début de l’explosion lorsque le capteur reçoit les particules.

On y trouve une forte augmentation des valeurs due à l’explosion de l’immeuble aux abords du site, avec pour certaines valeurs un coefficient de plus de 130.

Moyenne à 0.5 µm :

  • Avant explosion : 7000
  • Pendant explosion : 196 000
  • Après explosion : 15 600
Mesure des poussières durant la la destruction par explosion du bâtiment voisin

30 minutes plus tard, le taux de particules est relativement équivalent (2 à 5 fois plus que la normale). Les moyennes après l’explosion sont supérieures aux valeurs médianes présentes avant l’explosion qui découle du panache de poussière qui persiste englobant la zone d’étude.

 

Après 2 heures suivant la destruction, le taux de particules présentes dans l’air aux abords du data center retrouve une quantité avoisinante les ordres de grandeur pré destruction. Les valeurs moyennes restent tout de même un peu plus élevées, résultant de la destruction et à la reprise des travaux sur site.

Valeur moyenne à 0.5 µm : 7 300

Mesure des poussières après la destruction : mesure du bruit de fond continu après explosion

Le lendemain suivant la destruction, on ne relève pas de contamination particulière liée à la présence de gravas non stabilisés, les valeurs étant dans la plage de mesure moyenne post explosion. La tendance est également à une légère baisse.

Des études de mesures en interne ont été réalisées, ces données ne sont pas communiquées ici.

Observation du déplacement du panache de poussière

L’audit de poussière et de particules offre de nouvelles perspectives pour les industries et d’autres responsables de sites sensibles. Cela permet de mesure, comprendre et de définir pour un grand nombre de risques liés à un apport important de poussières.

Grâce à ses équipes d’ingénieurs , EOLIOS est en mesure de modéliser par la simulation CFD la propagation des poussières en intérieur et à l’extérieur. Les espaces empoussiérés peuvent être simulés dans leur intégralité avec une grande précision en un laps de temps restreint. Par ailleurs, l’expérience d’EOLIOS en aéraulique général permet à notre équipe de proposer des solutions innovantes et pertinentes dans le cas de problème de concentrations de particules.

Implémenter un diagnostic EOLIOS dans votre processus de conception c’est faire appel à des experts en mécanique des fluides, thermique et simulations numériques afin de s’assurer du bon fonctionnement de vos installations.

Synthèse vidéo de l'étude

Play Video

Découvrir d'autres projets