Effet de tirage thermique

Poursuivre la navigation :

Table des matières

Nos dernières actualités :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Nos projets :

Chambre Froide – Leipzig
ISI – Bureaux – Grande Armée
Usine – Eolienne

Nos domaines d'intervention :

Effet de tirage thermique dans les immeubles de grande hauteur

Effet de cheminée

L’effet de tirage thermique est un défi majeur pour les gratte-ciel, mais il peut également être un facteur non négligeable pour les bâtiment à partir de deux étages. La structure agit comme une cheminée géante, canalisant efficacement l’air chaud vers le haut jusqu’à ce qu’il finisse par quitter complètement la structure. Généralement ces phénomènes sont favorisés par les cages d’escaliers ouverte distribuant tous les niveau d’un bâtiment.

L’effet de cheminée se produit lorsque la température extérieure est sensiblement inférieure à la température intérieure. L’air froid est plus dense que l’air chaud, donc lorsque l’air froid pénètre dans la structure par le bas, il remplace l’air chaud plus haut. Cela crée un flux d’air qui aspire plus d’air froid et intensifie les courants d’air. Plus la structure est haute, plus ce flux d’air est fort. C’est pourquoi les portes tournantes ont été développées peu après les premiers gratte-ciel. La force d’aspiration au niveau du sol était si forte en hiver que les gens avaient du mal à ouvrir les portes ! On retrouve toujours ce phénomènes aujourd’hui pour les ascenseurs qui mettent parfois en relations les parties basses du bâtiment avec les zones de toitures pour la ventilation de la trémie. Cependant, en présence de vent (voir effet de tirage combiné avec le vent) , le tirage devient tel que les portes d’ascenseur peuvent se retrouver bloquer ou alors des sifflements importants peuvent apparaitre dans les sas des niveaux bas.

Le problème évident est que l’air intérieur traité est perdu, et donc gaspille de l’énergie. Mais un autre facteur est que ce problème peut s’aggraver avec le temps. Si le flux d’air est particulièrement fort, cela exerce une pression sur les entrée d’air parasites fines, les joints se fissurent entrainant de nouvelles vulnérabilités. Avec une pression soutenue, ces espaces peuvent s’élargir et s’étendre, intensifiant le flux d’air et accélérant la perte d’énergie.

L’effet de cheminée fonctionne parce que l’air chaud doit aller quelque part lorsqu’il atteint le niveau le plus élevé du bâtiment. Dans de nombreux cas, il s’échappe dans le grenier par des plafonds fissurés, des défauts d’étanchéités au niveau des réseaux, des luminaires encastrés ou tout simplement par une perméabilité à l’air trop importante du plancher du grenier. Une fois que l’air chaud atteint le dernier niveau, l’air s’échappe à l’extérieur à travers toute petite vulnérabilité qu’il peut trouver.

Plan de pression neutre

Le plan de pression neutre est un plan horizontal imaginaire, où la pression interne est égale à la pression atmosphérique externe. A cette altitude, la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur est nul, l’air ne rentre ni ne sort du bâtiment. Le point de pression neutre dépend des systèmes CVC du bâtiments qui mette en pression ou en dépression en fonction de leur zone de distribution dans le bâtiment.

Simulation CFD - La Défense - Paris

Des effets de tirages combinés avec le vent

Simulation CFD - La Défense - Paris

Au-delà des effets thermiques des process, les dépressions au niveau des exutoires sont le moteur de la ventilation naturelle d’un bâtiment. À cela, il faut comprendre que pour les bâtiment de grande hauteur la dépression en toiture est suffisamment forte pour convertir tous les ouvrants en partie basse en entrée d’air et cela même sur les façades en aval du vent.

Exemples d’applications de la simulation CFD

Simulation Thermique Dynamique

Sorbonnes - hôpital - salle blanche - polluant

Qualification de sorbonne de laboratoire

Pression du vent sur les bâtiments

Simulation CFD Externe d'un data center - étude du vent - tube de courant - température

Simulation CFD externe pour Data center

ballon de stockage tampon en acier Inox
Cuve de ballon de stockage thermique - CFD

Etude du stockage thermique

Etude climatique de Paris Bercy
Simulation CFD - Paris Bercy - Isosurface

Modélisation du microclimat des installations sportives

escalier de Samothrace - étude climatique du Louvre

Protection des œuvres d’arts

Groupes Electrogènes

Simulation CFD cabine de peinture

Etude des pertes de charges réseaux

Aérateur statique - très grand volume - verrerie - vue du toit
Aérateur statique - ventilation naturelle - simulation CFD

Dimensionnement des aérateurs statiques

Audit de la ventilation naturelle - aérateur statique
Etude en température - ventilation naturelle - schema - simulation CFD

Ventilation Naturelle industrielle

Point chaud dans les data center : causes et effets

Livre blanc : Utilisation de la CFD pour les data centers

Covid scalar - etude cfd

Simulation de la propagation du covid

Hall de production

Exemple de projets de simulation CFD :

Chambre Froide – Leipzig

ISI – Bureaux – Grande Armée

Illustration d'étude CFD - usine - eolienne

Usine – Eolienne

Verrerie – Vosges

Mesures des poussières fines

Désenfumage – CHU

Data Center – GAZ NOVEC

Qualification de sorbonnes – Laboratoire

Simulation CFD Externe d'un data center - étude du vent - tube de courant - température

CFD-Data Center – Saint Denis

Verrerie – Hauts De France

Etude des panaches de fumée de brulage de graisse simulation CFD - scalaire

Verrerie de la Loire

Usine – production de gants

Modélisation CFD des recirculations de DRY de toiture - refroidisseur - Groupe Electrogène - Data Center

Groupes Electrogènes – GE1

Cuve de ballon de stockage thermique - CFD

Stratification d’un ballon de stockage thermique

Data center – DC17 – Interne

Verrerie de Guadalajara