Régulations des stores

EOLIOS conçoit ou rectifie le dimensionnement et la régulation de vos stores :

Expertise

Poursuivre la navigation :

Table des matières

Nos dernières actualités :

Simulation CFD – Bercy Accord Hôtel Aréna
EOLIOS innove dans l’industrie
EOLIOS est dans le magazine Challenges !

Nos projets :

Mesures des poussières fines
Désenfumage – CHU
Data Center – GAZ NOVEC

Nos domaines d'intervention :

Dimensionnement de la régulation des stores

EOLIOS apporte son expérience en aéraulique urbaine et des grandes structures afin de proposer une régulation efficace des stores. Cette régulation étant déterminante pour la préservation des stores bannes extérieurs.

En effet, le store banne est une protection efficace pour se protéger du soleil. Les stores sont motorisés et régulés à partir d’anémomètres entraînant la remontée automatique des stores en cas du dépassement d’un seuil de vent.

La norme européenne 89/106/CEE « Produits de la construction », spécifie les exigences de performance que doivent remplir les stores extérieurs équipant les bâtiments. Elle demande d’indiquer à quelle vitesse de vent le store banne peut résister. Une classification en quatre classes a été déterminée afin que le consommateur puisse facilement faire la différence.

À chaque classe une valeur maximale de vent donnée en Beaufort ou en km/h (voir tableau ci-dessous)

Conception d’allée froide / d’allée chaude

Tableau de classement Beaufort
Classement de Beaufort

L’échelle de Beaufort est une échelle de mesure empirique, comportant 13 degrés (de 0 à 12), de la vitesse moyenne du vent sur une durée de dix minutes utilisée dans les milieux maritimes. Un anémomètre analyse en permanence l’intensité du vent. Dès que le seuil de tolérance est dépassé, le store remonte automatiquement. Il est essentiel de choisir un environnement sans obstacle et sans perturbation aéraulique pour avoir des données précises.

Analyse des vitesses de vents corrélées

Comme on peut le pressentir, le vent mesuré au niveau des anémomètres n’est pas cohérent avec celui arrivant au niveau des stores et peut entraîner une destruction prématurée de ceux-ci.

En effet, les vitesses de vents sont particulières à chaque point de la toiture et des façades du bâtiment. Ainsi, les vitesses d’air au niveau des anémomètres ne sont pas nécessairement corrélées aux vitesses en façade là où se situent les stores. Des phénomènes locaux modifient la distribution des écoulements pouvant perturber le fonctionnement des systèmes de mesure.

Nos études prennent en compte l’ensemble des détails géométriques nécessaires à résolution des problématiques. Plusieurs niveaux d’échelles, immeuble (quartier), terrasse (zone), brise-vent (éléments particuliers sont affinés séparément de manière à augmenter la résolution dans les zones d’études.

Des tableaux d’analyses reprendront les profils des vitesses de vents au niveau des stores ou en zones critiques et seront comparées au point de mesure de l’anémomètre. Exemple :

Profil de vent cfd - bord de facade - CFD
Profil de vitesse verticale – m/s – zone C – 1m de la façade – Stores
Profil de vitesse verticale – m/s – zone V – 1m de la façade – Stores
Point de mesure Anémomètre – m/s – 2 m de la toiture

En fonction des résultats des analyses et du placement définitif des anémomètres, une loi de reprogrammation sera proposée en tenant compte de vents les plus défavorables aux stores.

Mesure du vent sur site :

Nous pouvons réaliser des tests fumigènes de manière à comprendre et resituer les trajectoires particulières du vent au niveau des stores et des anémomètres (zone terrasse et toiture). Nous réalisons alors généralement une série de schémas permettant d’expliquer les grandes lignes du vent sur site, de l’aéraulique spécifique par étage et du comportement des anémomètres vis-à-vis des stores. Ces analyses fumigènes sont restituées par vidéos de manière à ce que l’exploitant obtienne une compréhension générale de l’impact du vent sur le bâtiment (pour un seul vent) en relation avec les anémomètres. Les stores soumis à l’arrachement le plus critique sont identifiés.

En parallèle, nous réalisons des mesures à l’anémomètre portatif au niveau des stores et des anémomètres de manière à ce que l’exploitant puisse étudier les retours de la GTB. Cela permet également de comprendre plus précisément les effets aérauliques dans les zones physiquement accessibles.

Le positionnement de chaque anémomètre est audité et les effets de site sont expliqués en fonction des observations. Des relevés anémomètriques simultanés sont réalisés de manière à relever les facteurs d’échelle entre les zones stores accessibles et les zones anémomètres.

EOLIOS se déplace généralement deux fois sur site pour deux audits similaires pour des vents différents. Ces audits sont donc tributaires des conditions météorologiques et ne pourront être prévus que 48h en amont. Si les conditions de sécurité du site le permettent les ingénieurs d’EOLIOS peuvent évoluer en autonomie.

Au-delà du simple rapport de mesures, EOLIOS préconisera au regard de son expérience et de sa compréhension du site la modification de l’emplacement des anémomètres. Nous alerterons également l’exploitant, si le nouveau positionnement des anémomètres peut comporter des origines de vent pour lequel ses résultats puissent être obsolètes.

Nous précisons que cette campagne de mesures et d’analyses permet d’optimiser le fonctionnement des anémomètres, mais ne peut se révéler exhaustive dans l’analyse des phénomènes, en effet seules les zones accessibles pourront être étudiées. Nous proposons dans ce cadre, en option, des études numériques permettant d’obtenir une compréhension plus fine des phénomènes aérauliques.

Air & Vent : sur le même sujet